Sans soutif : Donnez des vacances à vos seins !

Santé

"Le soutien gorge est un garrot, qui va vous faire une belle ceinture sous la poitrine et donc qui bloque le circuit lymphatique. En fait les glandes mammaires sont totalement emprisonnées, donc la lymphe qui circule sous la peau n'a plus l'occasion de pouvoir drainer correctement. Résultat, les toxines vont rester accumulées dans la poitrine et faire un travail de sabotage aux bouts de quelques décennies. Le soutien gorge oui, mais le moins possible. Dès qu'on rentre à la maison il faut le retirer. Profitez aussi des vacances pour oublier le soutien gorge et ne le portez que pour un confort en société." Yves Cassard

J'ai trouvé cette analyse d'Yves Cassard très intéressante et j'ai pensé que nous pouvions donc y réfléchir ensemble.

Cette histoire de lymphe et de toxines, je ne sais pas vous, mais moi ça me parle et ça me fait juste me dire "Bouh, quelle horreur, va falloir AGIR pour préserver nos seins chéris !"

Alors prenons un cas au hasard... rire... euh, enfin bon : MOI :)

Perso, j''ai une petite poitrine à la Birkin...
C'est adolescente que j'ai voulu porter mes premiers soutiens-gorge à armatures et coqués. Des artifices bien pratiques, féminins, histoire de me donner l'impression d'avoir des seins et bien évidement du maintien.

A cette époque j'avais aussi dans l'idée que si je ne portais pas de soutien gorge, mes seins tomberaient plus vite.
Je ne sais pas d'où sortait cette théorie, mais je ne peux que supposer qu'elle a été propagée par les lobbies de lingerie féminine, non ?!

Puis la maturité arrivant et la pleine acceptation de ma petite poitrine s'installant, j'ai fini par oublier les soutifs rembourrés et coqués pour les remplacer par des soutiens-gorge "peau à peau".

Dans un premier temps c'était un gros changement pour moi, car évidement ma silhouette n'était plus du tout la même et je devais assumer ce nouveau choix. "... plate comme une planche à pain..."

Et puis... (roulement de tambours)... Il y a maintenant 3 ans de ça, j'ai carrément viré le soutif.
Oui... j'ai osé ** et qu'elle libération !!

Dans les faits, en automne /hiver/printemps, avec les pulls, gilets, ça passe sans problème... enfin en tout cas, ça passe beaucoup mieux qu'en été où je reste tout de même "descente" en société et alors là  je fais l'effort de porter un soutif "peau à peau" en dessous de mes tee-shirts ou hauts légers (je ne cherche pas non plus a attirer les regards curieux, non mais ooh!!).

Petite poitrine à la Birkin * sensuel* ou comment avoir 14 ans toute sa vie * (toujours voir le positif les filles!)

"T'es toute nue sous ton pull, Y'a la rue qu'est maboule, Jolie Môme..."

Bref,

Suite à la lecture de ce qu'explique Yves Cassard, je suis en effet totalement sensible à l'idée que porter un soutien gorge puisse être un geste en désaccord total avec la santé des seins. Dans cette suite logique, je suis  très contente d'avoir réussit à m'en défaire. D'autant qu'entre nous, quand je dois en mettre, je ne les "supportes plus" !! En effet, ça me gène et je ressens aussi très bien "que ça ne circule pas" via l'effet "garrot"... c'est comme tout finalement, encore une histoire d'habitude !

Pour l’anecdote, je crois que les seuls fois où cela m'a posé un cas de conscience, c'est lorsque je devais retirer mes vêtements dans un cabinet médical, et là je me suis retrouvée bien bête à devoir assumer le fait que je ne portais pas de soutif...rire, j'avais complétement oublié ce détail **oups**

En plus, je ne sais plus où... mais j'avais lu sur Internet que les seins qui n'étaient pas tenus par un soutien gorge étaient non seulement en meilleur santé mais avaient certains muscles plus résistants et donc une meilleur tenue naturelle sur le long terme ! Bref, ça semble tout bénef cette histoire, non ?!

Vous l'aurez compris, ici je partage mon experience, et je n'ai pas notion de ce que c'est de "porter" une poitrine généreuse, voir très très généreuse.

Je suppose que la lourdeur des seins peut engendrer un besoin significatif et impérieux de les soutenir, sans omettre bien-sur qu'un soutien gorge reste aussi une pièce de lingerie pleine de féminité et sensualité.

Je pense que ce qu'il est bon de retenir de cette théorie que nous expose Yves Cassard, histoire de ne pas se jeter à corps perdu dans une attitude bornée et extrémiste, est qu'il est important de laisser "respirer" nos seins, en tout cas quand on le peut et le plus souvent possible.

Alors mesdemoiselles, mesdames ?! Entre nous ;)... Allez vous décider de vous passer plus souvent de votre soutien- gorge, de laisser "respirer" votre poitrine et ainsi agir a titre préventif pour la santé de vos seins ?!

BONUS : quelques exercices pour tonifier votre poitrine !

A bientôt,

Prenez soin de vous au naturel !