Alerte Canicule : Une solution efficace pour se rafraichir !

Santé

▲▲▲ATTENTION▲▲▲
Je ne suis pas professionnelle des bains dérivatifs. Si vous avez des problèmes de santé je vous invite à demander l'avis de votre médecin ou naturopathe. Les bains dérivatifs ne remplacent pas un médicament. Ici, je ne partage que le fruit de ma propre expérience et je ne m'engage pas sur vos choix personnels de santé.

Rappel : Qu'est ce qu'un bain dérivatif ?

"Le Bain dérivatif est une technique qui consiste à rétablir la fraîcheur du périnée, comme chez tous les mammifères. Cette fraicheur au périnée à une influence directe sur la musculature du périnée et de tout ce qui l'avoisine. Elle a une action immédiate sur la motilité de l'intestin et par conséquent sur celle du fascia qui transporte nos graisses. Cette fraicheur a une action directe sur la fonction sexuelle des hommes et des femmes, sur la production quantitative  des spermatozoïdes et très probablement des ovaires. Cette fraicheur a un rôle anti-inflammatoire puissant sur tout le corps." P184 du livre "La Méthode de France Guillain".

▲Les bains dérivatifs pour mieux supporter la canicule :

Autant vous dire que c'est une astuce très simple mais qui peut vraiment permettre de mieux supporter les grosses chaleurs et les fortes canicules.

En effet, je pratique les bains dérivatifs depuis maintenant plus de deux ans, et je ne vous cache pas que la période où je les apprécies le plus c'est en été lorsqu'il fait très chaud et que je supporte mal les hautes températures.

Grâce aux poches de gels, on va pouvoir venir rafraichir son périnée. Cela va permettre de faire baisser la température du corps. Ce qui en saison trop chaude permet surtout de se sentir beaucoup mieux !

▲Combien de temps ?

Pour ma part je ne m'impose rien.  J'en utilise tout au long de la journée avec des pauses de plusieurs heures. On peut aussi porter un bain dérivatif pour dormir et en changer la nuit si on se réveille... Il faut écouter ses sensations. Lorsque l'on sent que cela ne nous apporte plus le confort et le bien être recherché, il faut arrêter et faire une pause.

▲Où acheter des bains dérivatifs ?

Je suis une grande fidèle à ce pack de poches de gel que je trouve de grandes tailles et très pratique pour un bon roulement.

Pour que cela reste hygiénique et avant de le placer contre mon périnée, j'enveloppe le bain dérivatif dans une chaussette propre ou un linge propre.

Il existe aussi les poches de gel Yokool. Elles sont plus discrètes mais restent froides moins longtemps .

▲Comment refroidir les bains dérivatifs ?

Simplement en les plaçant au congélateur.

▲Une petite bouteille d'eau congelée

Après si vous n'avez rien sous la main et que vous souhaitez commencer rapidement, vous pouvez utiliser une petite bouteille d'eau glacée et c'est tout aussi efficace. C'est juste moins confortable à l'utilisation. Encore une fois, toujours envelopper la bouteille glacée avec un linge et ne pas la mettre en contact directe avec la peau des muqueuses.

▲Ne jamais appliquer un bain dérivatif trop froid !

Si le bain dérivatif est trop froid, vous allez ressentir des sensations désagréables, des sensations de brûlures ou des douleurs. Surtout arrêtez tout de suite. Laissez poser votre poche de gel quelques minutes, pour qu'elle se dé-froidisse un peu et ensuite utilisez-là.

Lors de l'utilisation, le froid doit rester agréable.

▲Quand changer de poche de gel ?

Dès qu'elle n'est plus froide. Ne pas garder une poche de gel réchauffée sur son périnée, ça ferait l'effet recherché inverse.

▲Des contre-indications aux bains dérivatifs ?

  1. L'épuisement, l'absence totale d'énergie, le fait d'être exténué est l'obstacle le plus évident.
  2. Une autre contre-indication est une opération chirurgicale récente. Il faut laisser passer six mois pour une personne jeune, un an pour une moins jeune ou très surchargée. Le corps a besoin de calme et de repos pour les cicatrisations puissent se faire correctement. Peut-être faut-il laisser aux fascias le temps nécessaire de se reconstituer et de rétablir leurs connections ?
  3. Enfin, une personne qui a subi de nombreuses opérations ou à qui l'on a posé des prothèses ou un stimulateur cardiaque doit être très prudente avec les bains dérivatifs.
  4. Si vous êtes enceinte suite à un traitement, FIV ou autre, laissez passer le premier trimestre et ensuite faites les Bd sans problème. Si vous êtes enceinte naturellement alors aucun problème : vous pouvez faire les Bd du premier au dernier jour de la grossesse.

En cas de doute, toujours demander conseil à votre médecin !

Et bien-sûr n'oubliez pas de boire quelques gorgées d'eau régulièrement ! Prenez-soin de vous au naturel !